Trouvez votre pharmacie conseil à proximité

 

Soulager les piqûres de moustiques

Comment se débarrasser efficacement des poux ?

Une fois installés, les poux se multiplient et il peut être difficile d’en venir à bout ! Voici quelques conseils pour se prémunir et s’en débarrasser efficacement.

Qu’est-ce-que les poux ?

Les poux de tête sont des insectes bruns mesurant 2 à 4 mm qui se nourrissent de sang du cuir chevelu. Très souvent rencontrés à l’école ou à la crèche, ils se transmettent par contact rapproché.

Pas de panique, s’ils peuvent être gênants au quotidien à cause des démangeaisons, ils sont généralement bénins. Seulement, une fois installés, les poux se multiplient et il peut être difficile d’en venir à bout ! Voici quelques conseils pour se prémunir et s’en débarrasser efficacement.

Reconnaître une infestation de poux

Les démangeaisons du cuir chevelu, de jour comme de nuit, sont un symptôme qui doit mettre la puce à l’oreille. Cela entraîne souvent des plaques rouges, surtout au niveau de la nuque, du cou et derrière les oreilles. De petits points rouges peuvent être visibles, en
réaction à la salive injectée pendant la piqûre.

Les poux femelles pondent des oeufs : les lentes. Celles-ci sont blanchâtres et adhèrent fortement au cheveu, contrairement aux pellicules. Elles se trouvent généralement près de la racine. En cas de doute, il existe en pharmacie des produits qui les colorent en bleu pour les rendre plus visibles.

Pour confirmer la présence de poux, il faut examiner le cuir chevelu, mèche par mèche, puis passez un peigne anti-poux dans les cheveux mouillés, des racines jusqu’aux pointes. Placez-vous au-dessus de la baignoire ou d’une serviette de couleur claire pour mieux voir les poux qui tombent. Faites-le sous un bon éclairage car les poux fuient la lumière, ainsi vous les verrez se déplacer plus facilement. En pharmacie, vous trouverez toutes sortes de peignes : métallique, en plastique, électrique…

Si vous détectez des poux, faites tremper vos brosses et peignes à 60°C, lavez les vêtements et draps à plus de 60°C, attachez les cheveux longs pour diminuer les risques de contamination.

La phytothérapie et autres traitements naturels pour lutter contre les poux

Un des plus grands ennemis naturels du pou est la lavande. Utilisée tant en prévention qu’en traitement, elle est disponible sous plusieurs formes : en huile essentielle, en shampooing, sous forme de chouchou répulsif…
Vous pouvez aussi rincer les cheveux avec du vinaigre blanc : il est très efficace pour décoller les lentes.
Certains produits sont à base d’huile de coco car celle-ci étouffent les poux en bloquant leur respiration.

Les traitements chimiques et physiques

Les traitements chimiques sont des insecticides généralement à base de malathion ou de perméthrine, qui ont un temps de pose relativement court mais contre qui les poux peuvent se montrer résistants. Attention aux contre-indications, demandez conseil à votre
pharmacien.

Les traitements à action mécanique sont par exemple à base de diméticone (qui entoure le pou d’un film qui l’étouffe). Ils sont moins toxiques pour le cuir chevelu, très efficaces sur les poux mais parfois moins efficaces sur les lentes.

Après l’application du traitement, il est nécessaire de passer un peigne anti-poux dans les cheveux pour retirer les poux et décoller les lentes. Il est généralement conseillé de réitérer le traitement 10 jours après, pour éliminer les dernières lentes qui auraient pu éclore.

Consulter son pharmacien

Contrairement aux idées reçues, les poux ne sont pas signe d’un manque d’hygiène. Bien au contraire, ils préfèreraient les environnements secs, propres et non gras. En cas d’infestation, prévenez l’école dès que possible pour qu’ils puissent prendre les mesures nécessaires.
Les options de traitement sont multiples, demandez conseil à votre pharmacien !