la Rhinite Allergique : Causes, Symptômes et Traitement

La rhinite allergique ou rhume des foins : ses causes, ses symptômes et ses traitements expliqués par votre pharmacien

« Mon nez me pique et me gratte et je passe mon temps à éternuer ! ». Le printemps est là !

La floraison des végétaux produit des pollens transportés par le vent!

La rhinite allergique est une réaction inadaptée du système de défense de l’organisme vis-à-vis de substances de l’environnement appelées allergènes, comme les pollens.

Les symptômes apparaissent brutalement et sont de durée brève mais gênants dans la vie quotidienne.

Rhinite allergique ou rhume des foins : causes et traitements

Les symptômes d’une rhinite allergique

La rhinite allergique se manifeste par une inflammation de la muqueuse nasale et se répète chaque année à la même période en fonction de la présence du ou des pollens responsables. Il y a toujours une association de 3 symptômes dus à la libération dans le sang d’une molécule appelée histamine :

  1. éternuements à répétitions,
  2. écoulement nasal clair
  3. nez bouché.

D’autres symptômes sont fréquemment associés tel que démangeaison nasale, picotement et larmoiement des yeux et parfois maux de tête.

les causes de la rhinite allergique

Les allergènes saisonniers sont des pollens provenant des végétaux au moment de la floraison. Parmi les plus allergisants figurent

  1. les graminées (blé…),
  2. les herbacées (ambroisie, armoise, plantain…)
  3. les arbres (cyprès, bouleau…).

Ces pollens sont présents 2 à 3 mois dans l’année selon la plante. Le RNSA (réseau national de surveillance aérobiologique) offre la possibilité de recevoir chaque semaine les prévisions du risque allergique dans votre département (www.pollen.fr).

Diagnostiquer une rhinite allergique

Pour poser le diagnostic de la rhinite allergique, plusieurs facteurs doivent être réunis :

  • le caractère saisonnier de la rhinite,
  • les signes cliniques qui sont évocateurs
  • les éventuels antécédents personnels ou familiaux.

Des tests cutanés réalisés par un allergologue permettent d’identifier le ou les allergènes en cause. Par ailleurs, connaître l’allergène est d’autant plus utile qu’il existe des allergies croisées.

Consulter le bulletin allergo-pollinique du Grand-Lyon

Traiter et soulager une rhinite allergique

Il existe des médicaments anti-allergiques permettant le traitement du rhume des foins.  Ces médicaments ont pour effet de stopper les éternuements à répétition, diminuer l’écoulement nasal et permettre de déboucher le nez:

  • Des antihistaminiques par voie orale ou nasale agissent en bloquant la production d’histamine
  • Des corticoïdes par voie nasale en cas d’obstruction nasale importante. Ils peuvent être associés à un antihistaminique.
  • Des remèdes homéopathiques peuvent également vous être conseillés

Prévenir les récidives

prendre des oligoéléments comme le manganèse, le phosphore ou le soufre 2 mois avant la date des manifestations allergiques.

Conseils pour limiter le contact avec les pollens

  1. Eviter de séjourner dehors trop longtemps (parcs, jardins, bois) surtout s’il y a du vent.
  2. Se rincer le visage et les cheveux après une promenade à l’extérieur. Se doucher avant de se coucher.
  3. Fermer les fenêtres pendant la nuit, surtout au petit matin.
  4. Surveiller les calendriers polliniques pour suivre un traitement préventif.