Comment choisir le bon pansement

Les conseils de votre pharmacien pour choisir le bon pansement

Choisir le bon pansement

L’été arrive et bientôt vous allez profiter des activités de plein air, balades, jardinage, pique-nique, et sport….

Or, des accidents, sans grande gravité, bien heureusement, peuvent survenir : coupures, écorchures, brûlures, ampoules.

Dans tous les cas, il est important de connaitre les premiers gestes de secours et de choisir le pansement le plus adapté.

Comment soigner une blessure superficielle : écorchure, coupure, plaies superficielles ?

Tout d’abord, prenez soin de ne pas toucher la lésion avec des mains sales.

  • Éliminez les corps étrangers (cailloux, terre, sable) qui sont sources d’infections. Après un rinçage soigneux à l’eau et au savon, désinfectez la plaie du centre vers la périphérie avec une compresse stérile (éviter le coton qui laisse des fibres sur la plaie).
  • Tamponnez la plaie à l’aide d’une compresse imbibée d’un antiseptique sans alcool type chlorhexidine. Préférez les présentations en unidoses, en spray ou les compresses imprégnées.
  • Pour terminer, posez un pansement adapté. Il en existe plusieurs sortes : prédécoupés, en bande à découper, avec antiseptique, waterproof, stériles, filmogel en spray.

Vous pouvez aussi maintenir le pansement à l’aide d’une bande ou d’un filet pour les zones très sollicitées (genou, coude…).

Consultez un médecin si la coupure saigne beaucoup, si elle nécessite des points de suture, si la peau est rouge et douloureuse et si la plaie fait suite à l’utilisation d’un outil rouillé. Vérifiez que votre vaccin antitétanique est à jour !

Comment apaiser une brûlure superficielle?

Dans le cas d’une brûlure superficielle, souvent liée au barbecue ou au soleil:

  • Vous devez tout d’abord la refroidir sous un filet d’eau fraîche durant une dizaine de minutes, ce qui empêche la propagation de la brûlure aux tissus profonds et procure un effet antalgique et anti-inflammatoire.
  • Puis désinfectez la zone atteinte avec un antiseptique sans alcool (chlorhexidine). Surtout, ne pas percer les cloques !
  • Enfin, appliquez une crème cicatrisante et/ou réparatrice à renouveler 2 fois par jour ou possibilité d’appliquer un tulle stérile qui doit déborder largement la brûlure et qui favorise la cicatrisation de la plaie. (Il doit être changé au bout de 24 heures puis tous les 2 jours).

La prise en charge à la pharmacie se limitera aux brûlures superficielles, notamment celles du 1er degré (peau rouge, sèche et peu douloureuse) et du 2nd degré superficiel (peau rouge et douloureuse avec des cloques plus ou moins suintantes).

Si la brûlure est plus grave (plaie blanche, jaune ou noire, sèche et dure ou qu’elle atteint les voies respiratoires ou les yeux), une prise en charge hospitalière est nécessaire.

Comment soulager une ampoule (sport, marche…) ?

L’ampoule est un décollement de l’épiderme dû à un frottement. Elle est constituée d’un liquide translucide emprisonné sous la peau et forme une « cloque ».

Si l’ampoule n’est pas percée

  • La nettoyer et la sécher puis appliquer sur celle-ci un pansement hydrocolloïde qui la protégera des agressions extérieures, lui évitera de se surinfecter, et favorisera sa cicatrisation.
  • Le pansement doit déborder le pourtour de l’ampoule et laissez-le en place jusqu’à son décollement spontané. Ces pansements sont perméables à l’air mais imperméables à l’eau.
  • Douches et bains sont possibles et reste en place pendant 2,3 jours. Il soulage la douleur et permet la reprise des activités.

Si l’ampoule est déjà percée

  • La nettoyer à l’eau et au savon, la désinfecter avec un antiseptique et appliquer un pansement hydrocolloïde qui facilitera sa résorption.
  • Pour éviter les ampoules aux pieds, portez des chaussures adaptées à la taille de vos pieds.
  • Il existe également en prévention des pansements anti-frictions.